altmarius

cultură şi spiritualitate

William Bouguereau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
William Bouguereau
Autoportrait (1886)
Autoportrait (1886)
Nom de naissance Adolphe-William (ou William-Adolphe) Bouguereau
Naissance 30 novembre 1825
La Rochelle
Décès 19 aout 1905
La Rochelle
Nationalité français Drapeau de la France
Activité(s) Peintre
Formation Ecole des Beaux-Arts de Paris
Maître François-Edouard Picot
Élèves Elizabeth Jane Gardner Bouguereau, Léon Bazile Perrault, Gustave Doyen, Guillaume Seignac
Mouvement artistique Peinture académique
Œuvres réputées Zénobie retrouvée par les bergers sur les bords de l'Araxe, La naissance de Vénus
Mécènes Paul Durand-Ruel
Influencé par Ingres
Récompenses second Prix de Rome (1848), premier Prix de Rome (1850),Grand officier de la Légion d'honneur

William Bouguereau (30 novembre 182519 août 1905), né et mort à La Rochelle, est un peintre français de style académique.


Biographie [m]

La naissance de Venus (1879)

Son acte de naissance[1] indique Adolphe Williams Bouguereau, mais la dénomination d'usage est William Bouguereau.

Il est le fils d'un négociant en vins de Bordeaux et sa famille de conviction catholique, a des origines anglaises.

Il apprend le dessin à l'école municipale de dessins et de peintures de Bordeaux. En 1846, il entre aux Beaux-arts de Paris dans l'atelier de François-Édouard Picot sur la recommandation de J. P. Allaux. Il remporte le second prix de Rome ex aequo avec Gustave Boulanger pour sa peinture Saint Pierre après sa délivrance de prison vient retrouver les fidèles chez Marie (1848).

Il remporte le Premier Prix de Rome en 1850 avec Zénobie retrouvée par les bergers sur les bords de l'Araxe.

En 1866, le marchand de tableaux Paul Durand-Ruel s'occupe de sa carrière et permet à l'artiste de vendre plusieurs toiles à des clients privés ; il a ainsi énormément de succès auprès des acheteurs américains, au point qu'en 1878 lors de la première rétrospective de sa peinture pour l'exposition internationale de Paris, l'État ne peut rassembler que douze œuvres, le reste de sa production étant expatriée aux États-Unis[2]. Il passe aussi un contrat avec la maison d'édition Goupil pour la commercialisation de reproductions en gravure de ses œuvres.

Professeur en 1888 à l'École des Beaux-Arts et à l’Académie Julian de Paris, ses peintures de genre, réalistes ou sur des thèmes mythologiques sont exposées annuellement au Salon de Paris pendant toute la durée de sa carrière. Il travaille aussi à de grands travaux de décoration, notamment pour l'hôtel de Jean-François Bartholoni, et fait aussi le plafond du Grand-Théatre de Bordeaux.

En 1876, il devient membre de l'Académie des Beaux-Arts, mais l'année suivante est marquée par des deuils successifs, d'abord ses deux enfants et ensuite son épouse décèdent.

En 1885, il est élu président de la Fondation Taylor, fonction qu'il occupera jusqu'à la fin de sa vie. Il obtient la médaille d'honneur au Salon[3].

À un âge assez avancé, Bouguereau épouse, en deuxièmes noces, une de ses élèves, le peintre Elizabeth Jane Gardner Bouguereau. Le peintre use également de son influence pour permettre l'accès des femmes à beaucoup d'institutions artistiques en France.

Il meurt en 1905 à La Rochelle.

François-Alfred Delobbe, Émile Vernon furent ses élèves.

Un peintre de la femme [r]

Le Retour du printemps (1886)
La Danse (1856)
Câlinerie (1890)
Les Nymphes et le Satyre (1873)

Ses tableaux sur la mythologie grecque foisonnent et renvoient aux thèmes déjà repris par la Première Renaissance et le néo-classicisme, périodes qui ont influencé sa peinture, il a notamment abondamment traité des sujets allégoriques. De nombreuses scènes idylliques, champêtres et bucoliques constituent son répertoire.

Un bon nombre de ses tableaux illustrent également les thèmes des liens familiaux et de l'enfance.

Entre toutes ses peintures, l'exclusivité revient à l'image de la femme, avec Cabanel, Gervex et Gérome son nom est associé au genre du nu académique. Sa Naissance de Vénus est emblématique, d'une peinture sensuelle profondément influencée par les vénus d'Ingres. C'est avec ce genre qu'il connaitra le plus de succès mais rencontrera aussi le plus de critiques ; à cause de la texture lisse et minutieuse de sa peinture, Joris-Karl Huysmans dira à son encontre : «Ce n'est même plus de la porcelaine, c'est du léché flasque!». La renommée de Bouguereau est assez établie dans ce style pour que le peintre impressionniste Degas parle péjorativement de '«bouguereauté» pour qualifier le genre.

Après le deuil qu'il subit en 1877 il se tourne vers une peinture à thème religieux et délaisse les thèmes en rapport avec l'Antiquité de ses débuts.

Postérité [

Déconsidéré peu après sa mort et jusque vers la fin du XXe siècle son œuvre fut redécouverte tardivement. De son vivant, les toiles de Bouguereau étaient très recherchées par les nouveaux riches américains qui les achetaient à des prix élevés, de sorte qu'une grande partie de ses œuvres ont quitté la France.

Dans le contexte du XXe siècle, où l'influence du modernisme grandit en histoire de l'art pour en devenir finalement le courant officiel[4], l'art académique se trouva discrédité, dévalué[5], sévèrement critiqué par une pensée moderniste favorable à l'art d'avant-garde[6] et mis à l'index[7]. Les artistes académiques comme Bouguereau connurent alors une dévaluation très significative. Pendant des décennies, le nom du peintre a même fréquemment disparu des encyclopédies généralistes et des enseignements artistiques ou fut simplement mentionné comme celui d'un exemple à ne pas suivre[8], objet de moqueries[9] (souvent appuyées sur des citations de Zola ou de Huysmans) et entaché par des rumeurs diffamantes[10]. Il fut aussi reproché au peintre sa participation aux jurys des Salons officiels de peinture du XIXe siècle qui étaient majoritairement opposés à l'admission des œuvres relevant des mouvements modernes de la peinture (Cézanne surnommait le Salon « Salon de Bouguereau »[11]).

À partir des années soixante, Salvador Dali manifeste son admiration pour l'art de Bouguereau qu'il oppose à Picasso, et contribue à sa redécouverte.

Depuis l'exposition rétrospective de ses œuvres organisée au Petit Palais à Paris en 1984, la réputation de Bouguereau s'est progressivement améliorée, sur fond de controverse entre partisans et opposants au retour en grâce de la peinture académique. Ainsi, à l'ouverture du Musée d'Orsay, à Paris en 1986, l'exposition d'œuvres académiques fut sévèrement critiquée par une majorité de critiques d'art[7],[12]. En 2001, Fred Ross, président du Art Renewal Center qui promeut la réhabilitation de Bouguereau, fustige ce qu'il estime être une « propagande » du modernisme ayant conduit, selon lui, au « système de pensée le plus oppressif et restrictif de toute l'histoire de l'art»[13]. Il édite un catalogue raisonné de l'œuvre peinte de Bouguereau écrit par Damien Bartoli.

En 2006-2007a eu lieu l'organisation par le Philbrook Museum of Art d'une exposition[14] consacrée au peintre et à ses élèves américains,la cote élevée de ses peintures témoigne du regain d'intérêt des collectionneurs d'art pour son œuvre[15] et le goût du public pour ses peintures dans les musées[16].

Anecdote []

Un portrait par Bouguereau de Madame Olry-Roederer fut acquis en mars 2005 pour 137 000 € par la société Roderer. Le petit-fils du modèle et administrateur de cette célèbre maison de champagne fut assez surpris de revoir, dans la salle d'administration, le portrait de sa grand-mère qui, suite à un incendie, avait été détruit à 80% et qu'il avait donné à un restaurateur[17].

Liste de ses tableaux [

Dante et Virgile en enfer (1850)
La Jeune Bergère (1885)
Premier Deuil (1888)
Le jour des morts (1859)
L'Océanide (1904)
The Elder Sister (1869)
Titre↓ Date↓ Dimensions↓ Localisation↓
Egalité 1848 141 cm x 249 cm Musée d'Orsay, Paris
Dante et Virgile en enfer 1850 281 cm x 225 cm Musée d'Orsay, Paris
Portrait de Léonie Bouguereau 1850 Collection Privée
Amour Fraternel 1851 113.8 cm x 147 cm Museum of Fine Arts, Boston, USA
Idylle 1851
La Bataille des Centaures et des Lapithes 1853 124 cm x 174 cm Virginia Museum of Fine Arts, Richmond, USA
La Danse 1856 367 cm x 185 cm Musée d'Orsay, Paris
Le Jour des morts 1859 147 cm x 120 cm Musée des Beaux-Arts, Bordeaux
Le Sommeil 1864 Collection Privée
Famille Indigente 1865 Birmingham Museums and Art Gallery, Angleterre
Le Printemps 1866 201 cm x 117 cm Joslyn Art Museum, Omaha, Nebraska
Premières Caresses 1866 127.5 cm x 190 cm Lyndhurst, National Trust for Historic Preservation, New York, USA
Seule au monde 1867
Loin du pays 1867 Collection Privée
L'art et la Litterature 1867 108 cm x 200 cm Arnot Art Museum, New York, USA
Bohemienne au Tambour Basque 1867 Collection Privée
La Tricoteuse 1869 144 cm x 99 cm Joslyn Art Museum in Omaha, Nebraska, USA
Jeune Ouvriere 1869 129 cm x 96,5 cm
Admiration Maternelle 1869 Collection Privée
Baigneuse 1870 Musée Gala-Salvador Dali, Espagne
Jeune Italienne Puisant de l'Eau 1871 Collection Privée
Petites Maraudeuses 1872 200,5 cm x 109 cm
Le Premier Baiser 1873
Nymphes et Satyre 1873 260 cm x 180 cm
Homère et son guide 1874 209 cm x 143 cm Milwaukee Art Museum, Milwaukee, USA
Enfant Tressant une Couronne 1874 Collection Privée
Cupidon 1875
Au Bord du Ruisseau 1875 Collection Privée Fred & Sherry Ross
Après le Bain 1875 Museo Teatro Salvador Dali, Figueiras, Espagne.
Pietà 1876 230 cm x 148 cm
Les Deux Sœurs 1877
La Charité 1878 115.6 cm x 193 cm Smith College Museum of Art, Massachusetts, USA
Une Âme au Ciel 1878 180 x 275 cm Musée d'Art et d'Archéologie du Périgord, Périgueux
Jeunes Bohémiennes 1879 166 cm x 99 cm
La naissance de Vénus 1879 300 cm x 218 cm Musée d'Orsay, Paris
Le Repos 1879 164 cm x 107 cm
Au Bord du Ruisseau 1879 Collection Privée
Jeune fille se défendant contre Éros 1880 Getty Center, Los Angeles, Californie, USA
Flagellation de Notre Seigneur Jésus-Christ 1880 210 cm x 390 cm Musée des Beaux-Arts de La Rochelle
Le Crepuscule 1882 108 cm x 207.5 cm National Museum of Art, Havana, Cuba
Humeur nocturne 1882
Les Noisettes 1882 87,5 cm x 134 cm Detroit Institute of Arts, Detroit, USA
Alma Parens 1883 230 cm x 140 cm
Couronne de Fleurs 1884
Biblis 1884 48 cm x 79 cm Salar Jung Museum, Inde
La Bourrique 1884 101,5 cm x 137 cm
Le Jour 1884 Collection Privée
Enfant au Bain 1886 61.6 cm x 83.5 cm Henry Art Gallery, University of Washington, USA
La Soeur Ainée 1886 Collection Privée
Frère et soeur 1887 Collection Privée
L'Amour au Papillon 1888 168 cm x 117 cm
Madone Assise 1888 176,5 cm x 103 cm
Premier Deuil 1888 203 cm x 252 cm
La Bergère 1889
Pastourelle 1889 159 cm x 93 cm
L'Amour et Psyché, enfants 1889 119,5 cm x 71 cm Collection Privée
Portrait de Gabrielle Cot 1890 45,5 cm x 38 cm
Câlinerie 1890 145 cm x 91 cm Collection Privée
La Bohémienne 1890
L'italienne au tambourin 1890 Collection Privée
Les Petites Mendiantes 1890 93.4 cm x 161.6 cm Syracuse University of Art Gallery, USA
La petite Bergère 1891 155,5 cm x 86,5 cm
L'Éveil du cœur 1892 160 cm x 111 cm
Le Guépier 1892 213 cm x 152,5 cm
L'Innocence 1893 Collection Privée
Bacchante 1894 Collection Privée
Paquerettes 1894 Collection Privée
L'Enlèvement de Psyché 1895 209 cm x 120 cm Collection Privée
Fille 1895 68.6 cm x 115.8 cm Carnegie Institute Museum of Art, Pittsburgh, USA
Le Goûter 1895 115,5 cm x 70 cm Collection Privée
La Jeune Bergère 1895
En Pénitence 1895 Collection Privée
Une Vocation 1896 Collection Privée
L'admiration 1897 147.3 cm x 198.1 cm Museum of Art, San Antonio, Texas, USA
Les Pommes 1897 Collection Privée
À la Fontaine 1897 Collection Privée
Irène 1897 Collection Privée
Les Moutons 1897 Collection Privée
Compassion 1897 280 cm x 130 cm Musée d'Orsay, Paris
Inspiration 1898 Columbus Museum of Art, Columbus, Ohio, USA
L'Assaut 1898 153 cm x 105 cm Musée d'Orsay, Paris
Douleur d'amour 1899 Collection Privée
Idylle Enfantine 1900 99.4 cm x 127.8 cm Denver Art Museum, Colorado, USA
Vierge aux anges 1900 285 cm x 185 cm Musée du Petit Palais, Paris
Un Moment de Repos 1900 Collection Privée
Avant le Bain 1900 Collection Privée
Branche de Laurier 1900 Collection Privée
Rêve de Printemps 1901 Collection Privée
Jeune Prêtresse 1902 181 cm x 81 cm Memorial Art Gallery of the University of Rochester
Les Oréades 1902 236 cm x 182 cm Musée d'Orsay, Paris
La Madone aux Roses 1903 130 cm x 90,5 cm
L'Océanide 1904 Musée des Beaux-Arts de La Rochelle

Apercus des tableaux [modifier]

Vizualizări: 597

Adaugă un comentariu

Pentru a putea adăuga comentarii trebuie să fii membru al altmarius !

Alătură-te reţelei altmarius

STATISTICI

Free counters!
Din 15 iunie 2009

198 state 

(ultimul: Guyana)

Numar de steaguri: 262

Record vizitatori:    8,782 (3.04.2011)

Record clickuri:

 16,676 (3.04.2011)

Tari lipsa: 44

1 stat are peste 600,000 clickuri (Romania)

1 stat are peste 90.000 clickuri (USA)

1 stat are peste 40,000 clickuri (Moldova)

3 state au peste 10.000 clickuri (ItaliaFranta,  

Germania)

6 state au peste 5.000 clickuri (Olanda, Belgia, Marea Britanie, Canada, UngariaSpania )

10 state au peste 1,000 clickuri (Polonia, Rusia,  Australia, IrlandaIsraelGreciaElvetia ,  Brazilia, Suedia, Austria)

50 state au peste 100 clickuri

23 state au un click

Rating for altmarius.ning.com 

altmarius.ning.com-Google pagerank,alexa rank,Competitor

DE URMĂRIT

1. ANTICARIAT ALBERT

http://anticariatalbert.com/

2. ANTICARIAT ODIN 

http://anticariat-odin.ro/

3. TARGUL CARTII

http://www.targulcartii.ro/

4. PRINTRE CARTI

http://www.printrecarti.ro/

5. MAGAZINUL DE CARTE

http://www.magazinul-de-carte.ro/

6 ANTICARIAT PLUS

http://www.anticariatplus.ro/

7. DEPOZITUL DE CARTI 

http://www.calinblaga.ro/

8. CARTEA DE CITIT

http://www.carteadecitit.ro/

9. ANTICARIAT ON-LINE
http://www.carti-online.com/

10. ANTICARIATUL DE NOAPTE

 http://www.anticariatuldenoapte.ro/

11. ANTICARIATUL NOU

http://www.anticariatulnou.ro

12. ANTICARIAT NOU

https://anticariatnou.wordpress.com/

13. ANTICARIAT ALEPH

https://www.anticariataleph.ro/

14. ANTIKVARIUM.RO

http://antikvarium.ro

15.ANTIKVARIUS.RO

https://www.antikvarius.ro/

16. ANTICARIAT LOGOS

http://www.anticariat-logos.ro/

17. ANTICARIAT.NET

http://www.anticariat.net/informatii-contact.php

18. TIMBREE

www.timbree.ro

19. FILATELIE

 http://www.romaniastamps.com/

20 MAX

http://romanianstampnews.blogspot.com

21. STAMPWORLD

http://www.stampworld.com

22. LIBMAG

https://www.libmag.ro/oferta-carti-polirom/?utm_source=facebook-ads-7-99-polirom&utm_medium=banner-facebook&utm_campaign=7-99-polirom-facebook&utm_content=new-3

23. BUCURESTIUL MEU DRAG

http://www.orasul.ro/

24. MAGIA MUNTELUI

http://magiamuntelui.blogspot.com

25. RAZVAN CODRESCU
http://razvan-codrescu.blogspot.ro/

26.RADIO ARHIVE

https://www.facebook.com/RadioArhive/

27.EDITURA UNIVERSITATII CUZA - IASI

http://www.editura.uaic.ro/produse/colectii/documenta/1

28. EDITURA ISTROS

https://www.muzeulbrailei.ro/editura-istros/

29 ORIZONTURI CULTURALE

http://www.orizonturiculturale.ro/ro_home.html

30. SA NU UITAM

http://sanuuitam.blogspot.ro/

31. MIRON MANEGA
http://www.certitudinea.o

32. NATIONAL GEOGRAPHIC ROMANIA

https://www.natgeo.ro/revista

33. KORUNK

http://ideakonyvter.ro/53-korunk

Insignă

Se încarcă...

Anunturi

Licenţa Creative Commons Această retea este pusă la dispoziţie sub Licenţa Atribuire-Necomercial-FărăModificări 3.0 România Creativ

Note

Erfolgsgeschichte Taunusbahn

Creat de altmariusclassic Sep 13, 2013 at 11:02am. Actualizat ultima dată de altmariusclassic Sep 13, 2013.

Schnell und Steiner

Creat de altmariusplus Iun 19, 2013 at 1:59pm. Actualizat ultima dată de altmariusplus Iun 19, 2013.

Grosse Kunstfuehrer zum Schnell &Steiner

Creat de altmariusclassic Dec 21, 2012 at 6:55pm. Actualizat ultima dată de altmariusclassic Dec 21, 2012.

© 2019   Created by altmarius.   Oferit de

Embleme  |  Raportare eroare  |  Termeni de utilizare a serviciilor